La finition du parquet après entretien ou rénovation

Quelle finition pour le parquet ?

Un parquet en bois massif ne doit pas être laissé brut, sans finition parquet, il risque de se dégrader rapidement à cause de l’intensité des passages et de l’attaque des nuisibles. Une couche de protection est indispensable pour assurer la longévité et la solidité du parquet. La finition est l’aspect final du parquet après les étapes de rénovation et de ponçage. La finition est d’une importance capitale car elle définit le caractère esthétique et fonctionnel du parquet. Il existe différentes options de finitions pour un parquet. Il est possible d’obtenir un résultat brillant, satiné ou mat selon la nature du traitement et la finition choisie. Un parquet peut être vernis, ciré ou huilé. Le choix de la finition dépend du type de parquet et des préférences de chacun.

Préparation du parquet avant la finition

Avant d’appliquer une finition, il est nécessaire de préparer le parquet. La surface doit être parfaitement propre, lisse et régulière. Pour cela, le sol doit être décapé ou poncé. . Le ponçage doit être réalisé à l’aide d’une ponceuse à grains. Pour un parquet neuf, il convient d’utiliser une ponceuse à grains 120. Les parquets anciens nécessitent trois passages successifs avec des grains de plus en plus fins pour un résultat impeccable. Il est nécessaire de dépoussiérer la pièce après chaque passage de la ponceuse. Les trous et les fissures doivent être rebouchés avant de procéder à la finition. Un traitement contre les insectes peut également être utile. Les têtes de clous apparents doivent être retirés ou enfoncés. Dans le cas des parquets anciens, les lames cassées doivent être remplacées, celles qui sont décollées sont recollées avant de réaliser la finition.

La cire : une finition à l’ancienne

La cire offre au bois un aspect naturel et rustique. Cette finition n’est pas très fonctionnelle, elle peut rendre la surface très glissante. La cire présente des contraintes au niveau de l’entretien qui doit se faire très régulièrement, de plus, elle ne protège que la surface du parquet. Le ponçage est une étape indispensable avant de cirer un parquet. L’application d’un fond dur permet d’obtenir une finition plus esthétique et de protéger le parquet contre les agressions. Il est possible d’utiliser de la cire liquide, solide ou de l’encaustique.        Après le cirage, il est important de lustrer le parquet pour qu’il soit brillant.

Le vernis : une finition facile est efficace

La finition par vitrification est la plus employée car elle permet de rendre le parquet plus résistant et d’accroitre sa durée de vie. Le vernis protège le bois des tâches et des rayures et cela dans le long terme. Le parquet vitrifié nécessite très peu d’entretien. Le ponçage doit précéder la vitrification d’un parquet. Il se fait en 3 passages pour un résultat satisfaisant. Le parquet est ensuite nettoyé avant application du vernis.

La vitrification est une finition parquet qui peut être appliquée sur un revêtement neuf ou ancien. Elle constitue la finition idéale pour le parquet dans les pièces les plus fréquentées. Le parquet vitrifié mat offre un style contemporain à votre intérieur. Vous pouvez également opter pour un fini brillant ou satiné après la vitrification de votre parquet.

Différents types de vitrificateurs

Pour la vitrification de votre parquet, deux principales solutions s’offrent à vous :

  • Le vitrificateur Aqua-polyuréthane ou en phase aqueuse

Ce vitrificateur est inodore, sa contenance en produits chimiques et en solvant est limitée, ce qui en fait un produit respectueux de l’environnement. Ce type de vitrificateur offre au parquet une teinte claire et met en avant l’aspect naturel du bois. En bicomposant, il est doit être mélangé avec le durcisseur, en monocomposant le durcisseur est déjà dans le produit.

  • Le vitrificateur en résine polyuréthane

Vous avez un parquet massif ancien ou traditionnel, il convient d’utiliser un vitrificateur en résine polyuréthane. Il met en avant l’apparence chaleureuse du bois et donne une finition parquet flottant à l’ancienne à votre revêtement.

Vitrifications : quelques précautions à prendre

La vitrification d’un parquet mat ou satiné ne peut être réalisée si le bois présente une humidité supérieure à 10%. Le chauffage ne doit pas être mis en marche le jour de la réalisation de la finition parquet. Blanchiment du parquet, augmentation du temps de séchage, mauvais durcissement en profondeur et diminution de la résistance à l’usure sont des conséquences directes de la condensation causée par une source de chaleur. La température de la pièce doit être comprise entre 12°C et 25°C pour que la vitrification soit réalisée dans les meilleures conditions. La pièce doit également être bien aérée tout en étant protégée des courants d’air.

En savoir plus dans nos articles Vitrification de Parquet :

Vitrification de parquet

Entretenir un parquet vitrifié

La couche de vitrificateur rend l’entretien du parquet plus simple. Un nettoyage hebdomadaire du parquet vitrifié est indispensable pour assurer sa longévité. Il suffit de passer l’aspirateur muni d’une brosse surface dure et d’utiliser un chiffon microfibre. Le parquet vitrifié ne supporte pas l’eau. Les produits abrasifs ou à contenance chimique comme l’amminiaque ne sont pas recommandés, ils risquent d’altérer le vitrificateur. Pour éliminer les tâches les plus persistantes, il est possible d’avoir recours à un chiffon doux et quelques gouttes de liquide vaisselle ou de vinaigre blanc. Vous pouvez utiliser un polish pour éliminer les rayures sur la surface du parquet et le rendre brillant sur le long terme.

L’huile : une protection en profondeur

Pour un rendu mat et un style contemporain, l’huile est la finition adaptée pour un parquet. Le parquet est imprégné d’huile, ce qui lui vaut une protection en profondeur. Il est possible d’utiliser des huiles végétales naturelles ou additionnées d’un siccatif pour un séchage plus rapide. L’huile de lin est très utilisée dans le cadre de la finition de parquet. Une nouvelle couche d’huile doit être appliquée tous les 6 mois après ponçage du parquet.

Entretenir un parquet huilé

L’entretien du parquet huilé se fait avec l’aspirateur et un chiffon microfibre sec. Pour dégraisser un parquet huilé, il est primordial d’agir au plus vite pour que la tâche ne s’incruste pas. Le talc peut enlever une tâche d’huile humide sur un parquet huilé, pour les tâches les plus profondes, l’ammoniaque, l’essence de térébinthe ou le white spirit peuvent les faire disparaitre. Une tâche noire sur parquet huilé ainsi que les autres tâches colorées peuvent être éliminées avec de l’alcool à 70°. Après avoir détaché un parquet huilé, il est nécessaire de l’huiler à nouveau. Pour la rénovation d’un parquet huilé, il est d’une importance capitale de poncer la surface pour retirer l’ancienne finition. Il est recommandé d’utiliser un polish dédié à cet effet pour le lustrage du parquet huilé.

Autres finitions parquet pour un aspect original

Il est possible d’avoir une finition autre que le parquet vitrifié ou huilé.  Vous avez la possibilité d’opter pour un parquet vieilli mécaniquement ou manuellement. Pour un aspect parfaitement authentique, le parquet brossé ou cérusé met en valeur les veines du bois.

La Maison Carpentier, l’assurance d’une belle finition pour votre parquet

Que vous ayez un parquet vitrifié ou ciré, confiez la finition de votre parquet à une entreprise spécialisée

Après notre intervention de ponçage ou de rénovation de votre parquet, nous intervenons pour les finitions avant de vous rendre l’usage de votre sol. La Maison Castelli intervient avec ses artisans expérimentés connaissant parfaitement le bois. Ceux-ci interviennent pour mener à bien les finitions nécessaires.