Vitrification parquet ancien

Le parquet est un revêtement de sol très facile à entretenir. Un peu de lasure, d’huile ou de cire suffit pour lui redonner son éclat. Lorsqu’il s’agit d’un parquet ancien, ces actions ne suffisent plus. Si vous avez un parquet ancien en chêne, en teck, en châtaigner, en noyer en en bois exotiques, il est grand temps de le vitrifier. La vitrification répond à trois besoins principaux : le besoin de protéger le parquet de l’usure, de modifier de son aspect pour du rajeunissement et de rendre son entretien plus facile. Vitrifier un parquet ancien assure au bois une nouvelle protection contre l’usure du temps. En plus de lui garantir une plus grande stabilité dans le temps, la Maison Carpentier utilise un produit vitrificateur qui permet de réaffirmer le caractère de votre bois, en mettant en valeur son côté chaleureux et naturel.

Rénovation de parquet avant vitrification

Aujourd’hui, le parquet se décline en une multitude de styles, d’essences de bois et de matériaux. Avant de se lancer dans la rénovation, il est important de tenir compte du type de parquet à mettre en place : parquet en bois exotique, parquet en chêne, parquet récent ou parquet ancien. Chacun requiert un entretien spécifique. La rénovation de parquet doit prendre en considération la pièce dans laquelle il sera réalisé, mais aussi les différentes contraintes auxquelles ce type de parquet sera soumis : éventuelles éclaboussures d’eau, de graisse ou passage intense. Selon l’essence de bois, la Maison Carpentier effectue la vitrification de votre parquet ancien pour une finition mat, satiné ou brillant.

Essences de bois pour parquet et ses spécificités

Chaque essence de bois dévoile des caractéristiques qui lui sont propres comme ses propriétés naturelles, son effet dominant ou sa couleur. Essence de bois la plus courante, le parquet en chêne massif est très prisé pour sa durabilité et sa résistance. Avec un grain moyen à grossier, le parquet en chêne suggère des déclinaisons de teintes allant du jaune clair à auburn et propose différents choix de qualité allant du chêne industriel au chêne premier.

Le parquet châtaignier reste proportionnellement identique au parquet chêne massif avec un excellent rapport qualité/prix, mais sans maillure. Le parquet châtaignier a l’avantage d’être immunisé naturellement contre les attaques d’insectes et de champignons. Cette essence de bois blond propose des teintes chaudes, allant du jaune fauve au brun pâle.

Le parquet Douglas résiste également aux champignons et aux insectes, avec une forte teneur en résine. Ses tons de brun rosé sont modérés par un aubier distinct de teinte jaune brun clair.

Le parquet pin apporte une dimension esthétique. C’est une essence de bois de lumière par excellence qui présente des nuances rougeâtres plus ou moins prononcées, une belle durabilité et un veinage particulier.

Avec ses nuances de blanc, le parquet peuplier est une essence de bois qui convient pour un sol de chambre. Se distinguant par son imputrescibilité, le parquet robinier convient entièrement pour une salle de bain. Cette essence de bois est à la fois durable, saine et solide et affiche une teinte naturelle très élégante. C’est la parfaite alternative aux bois tropicaux, comme le teck.

Le ponçage, la clé d’une vitrification réussie

Essentiellement, c’est de la qualité du ponçage que dépend le fini. Un ponçage à blanc en bonne et due forme nécessite trois passages avec du papier de verre de grains différents : 36, 60 et 100. Il s’agit de réaliser un égrainage, ensuite un ponçage moyen et puis un ponçage fin. La Maison Carpentier effectue ensuite un polissage à la mono brosse rotative pour coucher la fibre du bois. C’est une opération indispensable pour obtenir un excellent rendu final. Le gros décapage élimine 2 mm au maximum avec un seul passage. Votre parqueteur utilise une machine qui pèse entre 80 et 90kg pour un ponçage parfaitement plane et uniforme. La vitrification de votre parquet ancien peut maintenant se faire.

Vitrification d’un parquet ancien : l’étape finale

La base de la vitrification d’un parquet ancien se réalise dès la phase de ponçage du sol. Le ponçage doit se faire à l’aide d’une ponceuse mécanique. Cette étape permet de purifier les petites cassures de bois usé et de nettoyer l’ancien produit d’entretien comme l’huile, la cire ou le vitrificateur. La Maison Carpentier applique une première couche qui est un fond dur incolore. Il permet de boucher les pores des fibres de bois et bloque les tanins. La seconde et la troisième couche sont celles du vitrificateur en question. Il faut attendre quelques minutes ou heures qu’elle sèche afin de renouveler son application. Selon vos choix, la Maison Carpentier peut réaliser un fond teinté. Si la pièce à vitrifier est fréquemment emprunté, votre parqueteur vous propose un vitrificateur intensif.

Après la vitrification de votre parquet ancien, quelle que soit l’essence de bois utilisée, la Maison Carpentier effectue un lustrage à la mono brosse. Votre artisan vous propose un entretien régulier de votre parquet tous les six mois, surtout les deux premières années.

En savoir plus dans nos articles Vitrification de Parquet :

Vitrification de parquet