Rénover un parquet ancien

La rénovation d’un parquet consiste à remettre en état un parquet ancien ou abîmé. Tous les types de parquet peuvent être rénovés qu’il soit en mosaïque, flottant ou en bois massif. Nombreuses sont les raisons qui vous amènent à rénover votre parquet vieillissant, mauvaise planéité, grincements, tâches, rayures ou autres. Le parquet s’use avec les années, noirci par le temps et abîmé par les nombreux passages. Avec une bonne rénovation, un parquet ancien peut retrouver son éclat et une seconde vie. A l’occasion de travaux de rénovation, il est fréquent de découvrir un parquet ancien caché sous une moquette ou un parquet flottant. La maison Carpentier est un professionnel reconnu dans le domaine de la rénovation parquet.

Pourquoi rénover votre parquet ?

Votre parqueteur effectue un diagnostic approfondi avant de débuter les travaux. Cela lui permet de vérifier l’intégrité du bois, la planéité et le jointement des lames, la solidité des lambourdes, voire des cloisons, lorsque celles-ci sont montées après le parquet. Que vous souhaitiez rénover votre parquet en bois massif ou poser un nouveau parquet stratifié, l’aide d’un professionnel vous est indispensable pour un rendu satisfaisant. La Maison Carpentier met son expérience et sa maitrise des techniques de rénovation des parquets anciens à votre service.

Les étapes d’une rénovation d’un parquet ancien

Pour un rendu optimal, une rénovation de parquet doit se faire par étapes :

  • Préparation de la pièce et du sol

La pièce doit avant tout être complètement vidée et aspirée.  Ensuite, il est indispensable de préparer la surface à traiter.  Votre parqueteur répare les éventuelles fissures présentes sur la surface du parquet. Les trous et les fissures sont bouchés à l’aide d’un mastic spécifique ou de la pâte à bois. Les espaces entre les lames sont comblés avec des flipots collés à l’aide d’une colle vinylique. Dans le cas où une lame est trop abîmée, elle est retirée et remplacée par une neuve.

  • Ponçage

Le ponçage du parquet permet d’obtenir un sol lisse et disposant d’une parfaite planéité. La Maison Castelli réalise le ponçage à 3 grains de votre parquet. Votre parqueteur utilise un abrasif à gros grains et à moyens grains. L’opération se conclut avec un affinage au grain fin. Pour poncer les endroits difficiles d’accès d’une pièce, votre professionnel a recours à une bordureuse.

  • Finitions

Après le ponçage du parquet, la pièce doit être aspirée avant d’appliquer une finition. Il est possible de choisir parmi plusieurs types de finitions.

Vitrification : Cette finition consiste à l’application de vernis ou de vitrificateur au rouleau sur le parquet après ponçage de la surface. Après vitrification, le parquet est protégé des salissures, des chocs et des rayures.

Huilage : La finition à l’huile permet au bois du parquet de conserver son aspect naturel. Le parquet huilé est résistant aux différentes agressions et présente une grande facilité d’entretien.

Cirage : La cire est une finition esthétique et particulièrement résistante. 2 à 3 couches sont nécessaires pour un rendu satisfaisant.

Dans le cadre de la rénovation de votre parquet vieilli ou abimé, la Maison Castelli vous propose un travail de qualité exécuté dans les meilleurs délais.

 

Un professionnel expérimenté pour une rénovation dans les règles de l’art

Rénover un parquet ancien n’est pas une mince affaire mais il est possible de le faire soi-même avec les bonnes techniques. Il est nécessaire de prendre certaines précautions pour éviter les éventuels dégâts. Avec un matériel adapté et quelques notions de bricolage, vous pourrez effectuer le ponçage de votre parquet dans le cadre de sa rénovation. Pour avoir la garantie d’un travail bien fait, il est tout de même préconisé de passer par un professionnel. La Maison Carpentier met son savoir-faire à votre disposition pour la réalisation des travaux de rénovation de votre parquet. Après l’étape du ponçage, vous avez la possibilité de choisir la finition  de votre parquet. Vous pouvez opter pour un parquet huilé, verni ou ciré.

La rénovation d’un vieux parquet permet d’adopter un style plus moderne et plus esthétique. Pour cela, vous pouvez peindre votre parquet et lui redonner un coup de jeune par la même occasion. Votre parqueteur vous conseille et vous guide sur les différentes méthodes d’entretien adaptées à votre type de parquet après une rénovation.

Rénovation de tous types de parquet

Avant de remplacer un vieux parquet abimé, la rénovation est une option à envisager. Pour cette opération, il est important de faire appel à un professionnel en la matière. La Maison Castelli réalise la rénovation intégrale de votre parquet en bois massif, parquet collé ou parquet flottant. Votre parqueteur vous propose une technique de remise à neuf adapté à votre type de parquet. Si votre parquet est décoloré ou présente des trous et des rayures, la rénovation lui permettra de retrouver son aspect d’origine. Votre parqueteur vous propose également des conseils d’entretien pour assurer la durabilité de votre sol.

 

 

 

Un outillage performant nécessaire pour une rénovation de parquet

La rénovation d’un parquet ancien nécessite des outils performants pour un résultat optimal. La Maison Castelli dispose d’un outillage de pointe pour assurer la rénovation de votre parquet. Ponceuse, bordureuse, cale en bois comptent parmi les outils les plus utilisés par votre parqueteur. En fonction de la finition choisie, votre professionnel dispose également des équipements nécessaires (brosse, pinceau, fon dur, rouleau ou spalter).

Avant la réalisation des travaux de rénovation d’un parquet, un diagnostic professionnel est effectué. Votre parqueteur établi ensuite un devis gratuit et détaillé de l’intervention. La rénovation peut débuter immédiatement après acceptation du devis.

 

 

 

Restauration de parquet ancien

Revêtement chaleureux et de qualité, le parquet vieilli avec les années et peu présenter de nombreuses marques d’usure. Pour qu’il puisse retrouver son aspect authentique et élégant, le parquet ancien doit être remis en état.  La restauration d’un parquet nécessite la maitrise des techniques de rénovation ainsi qu’un matériel de qualité.

Vérification de l’état du parquet et réparation des lames endommagées

Avec le temps, le parquet peut présenter une mauvaise planéité et des irrégularités comme des fentes et des rayures ou encore des sciures dues à une attaque d’insectes xylophages. Chaque lame du parquet doit être soigneusement inspectée pour repérer toute anomalie présente sur la surface du parquet. Les trous et les fissures doivent être colmatés avec du mastic ou des copeaux de bois, les lames trop abîmées doivent être remplacées. Les lames sont ensuite poncées avec une ponceuse orbitale.

                 Nettoyage, ponçage et traitement du parquet

Le parquet doit être soigneusement dépoussiéré avec une brosse de chiendent. Les anciennes traces de finitions comme la cire doivent être éliminée avec du white spirit ou un produit décireur. Le ponçage réalisé dans le sens des lames du parquet permet d’obtenir une surface plane, lisse et exempte de toutes salissures. Après l’étape du ponçage, un traitement spécifique est appliqué sur le parquet pour lui assurer une protection durable contre les insectes xylophage et leurs larves ainsi que contre les champignons. Ce traitement est à renouveler tous les 2 à 4 ans.

                 Vitrifier le parquet

Qu’il soit mat, brillant ou satiné, le vitrificateur permet de protéger le parquet de toute agression extérieure. Tous les types de parquet peuvent être vitrifiés, qu’ils soient en pin, en chêne, ou en bois exotiques à l’exception des parquets stratifiés. Le vitrificateur doit être appliqué au rouleau dans le sens des veines du bois. Il est possible d’appliquer 2 ou 3 couches de vitrificateur, selon le niveau d’usure du parquet. Après l’application de chaque couche de vitrificateur, le parquet doit être égrené avec du papier abrasif fin de grain 120. Les résidus laissés par cette étape doivent être éliminés à l’aspirateur. Une durée maximale de 48h est à ne pas dépasser entre l’application de deux couches de vitrificateur sur un parquet ancien.

                 Cirer le parquet

Dans le cadre de la restauration d’un parquet ancien, il est possible de le cirer. La cire est une finition de parquet authentique, elle est appréciée pour la brillance qu’elle offre au revêtement. Elle met en évidence les veines du parquet est assure sa protection par la même occasion. La cire peut être appliquée avec une cireuse ou un balai microfibre. La pièce peut être réutilisable 48h après application de la finition.

                 Huiler le parquet

Huiler le parquet permet de conserver son aspect naturel sur le long terme. L’huile pénètre dans les veines du parquet, ce qui lui confère sa résistance aux chocs et à l’intensité des passages. Avant d’appliquer l’huile sur le parquet, il est indispensable de vérifier son taux d’humidité. Il est recommandé de travailler dans une pièce correctement ventilée.

Entretien parquet ancien

Pour qu’un parquet puisse conserver sa beauté et son élégance au fil des années, il est d’une importance capitale de l’entretenir au quotidien. Le type d’entretien à appliquer sur un parquet  ancien dépend de l’essence de bois utilisée ainsi que le type de finition appliqué sur la surface.

                Entretien parquet ancien vitrifié

Pour assurer la durabilité du film imperméable formé par le vitrificateur sur le parquet ancien, il est nécessaire de le nettoyer tous les jours. La poussière doit être enlevée à l’aide d’un balai microfibre ou d’une brosse souple à poils doux. Il est également possible de passer l’aspirateur sur un parquet vitrifié. Une serpillère légèrement humide ainsi qu’un produit pour parquet vitrifié permet également un nettoyage de qualité. Les détergents et les produits agressifs sont à éviter.

Si une rayure vient à apparaitre sur un parquet vitrifié, il est important d’intervenir au plus vite. La rayure est dissimulée grâce à l’application d’un produit spécifique adapté à ce type de parquet : le polish. Les brèches plus profondes présentes sur les lames du parquet doivent être colmatées avec un mélange de sciure et de colle. Une fois sèche, la partie rayée est égrenée et recouverte d’une couche de vitrificateur.

Un entretien annuel du parquet vitrifié doit être réalisé pour allonger sa durée de vie. Un produit rénovateur métallisant est appliqué sur la surface du parquet pour redonner toute sa brillance au parquet vitrifié. La surface est recouverte du produit à l’aide d’une serpillère ou d’un balai microfibre.

                Entretien parquet ancien huilé

La finition huilée est adaptée aux parquets enregistrant un trafic normal. Le sable, les gravillons, les roulettes, le déplacement des meubles peuvent endommager le parquet ancien huilé. Pour que cette finition perdure dans le temps, un entretien adapté est nécessaire. L’application d’une huile d’entretien est obligatoire pour assurer la durabilité du parquet dans le temps. Un huilage régulier du parquet a pour objectif de lui apporter une protection optimale contre les griffures, les rayures et les saletés abrasives. Il est également possible de procéder à un nettoyage du parquet huilé avec un savon dédié à cet effet. Pour éviter d’abimer le parquet ancien huilé, certaines précautions sont à prendre :

  • Placer des protections en feutres au niveau des pieds des meubles pour ne pas rayer le parquet
  • Eviter de mouiller le parquet
  • Mettre un tapis à l’entrée de la pièce
  • Utiliser un balai microfibre pour le nettoyage du parquet

                Entretien parquet ancien ciré

Le parquet ancien ciré a l’avantage d’être facile à entretenir et à nettoyer. Il doit être dépoussiéré tous les jours à l’aspirateur ou avec un balai microfibre légèrement humidifié. Le parquet ciré ne supporte pas l’excès d’humidité. Si vous renversez de l’eau ou un autre liquide sur votre parquet, absorbez-le immédiatement et appliquez de l’huile de lin mélangé à de l’essence de térébinthe sur la surface tâchée.  Vous pouvez également utiliser un chiffon doux imbibé de vinaigre blanc pour enlever une tâche sur le parquet ciré.

 

 

Parquet ancien d’occasion

Le parquet ancien offre une touche d’élégance à un intérieur et un charme authentique, il peut être installé en neuf ou en rénovation. Vous souhaitez profitez de la beauté, de la chaleur et de l’authenticité d’un parquet à moindre prix ? Optez pour l’achat d’un parquet ancien d’occasion. Vous avez la possibilité de choisir la surface de votre parquet, les dimensions des lames ainsi que leur épaisseur, l’essence de bois, et son type de pose.  Les parquets anciens d’occasion présents sur le marché peuvent être en  pin ou en sapin, en chêne, en hêtre ou en châtaigner. Il est plus difficile de trouver des parquets anciens en bois exotiques. Le parquet ancien acheté d’occasion peut être posé à l’anglaise lorsque les lames disposent d’une longueur suffisante. Pour les lames plus courtes, la pose en point de Hongrie est la plus adaptée. Il est recommandé d’opter pour la pose d’origine du parquet pour un meilleur résultat.  Contactez un professionnel pour réaliser la réparation des lames du parquet ainsi que le ponçage. A l’acquisition de votre parquet ancien d’occasion, vous avez la possibilité de le rénover et de choisir la finition qui vous convient : vitrification, cire ou huile.

 

Plancher ancien

L’installation d’un plancher ancien dans un intérieur lui confère une touche d’originalité et d’esthétisme, il est également d’une grande robustesse. Il peut avoir plusieurs types de finitions : brut, huilé ou ciré. Comparé au parquet ancien, le plancher ancien possède des lames plus épaisses, elles varient entre 15 et 25 cm. Dans le cadre de travaux de construction ou de rénovation, le plancher ancien nécessite d’être rénové. Cette rénovation nécessite un ponçage du bois et une réparation des lames abimées.

           Matériaux d’un plancher ancien

Les planchers en bois anciens sont conçus avec plusieurs types d’essence de bois :

  • Plancher chêne

Ce plancher est particulièrement robuste et résistant à l’humidité et aux autres agressions extérieures.

  • Plancher sapin

Le plancher en sapin est résistant à l’usure et aux différents impacts.

  • Plancher en châtaigner

Le vieux plancher en châtaigner est dur, résistant au pourrissement et aux attaques d’insectes.

           Plancher ancien : différentes finitions

Il est possible de choisir parmi 3 types de finitions

  • Brut

Après le ponçage, le plancher ancien est laissé dans son état d’origine, pour donner un décor rustique et authentique à une pièce.

  • Ciré

Le plancher ancien ciré est protégé des chocs et des rayures, il a l’avantage de se patiner et de s’embellir avec le temps.

  • Huilé

Cette finition permet au vieux plancher de préserver son aspect brut en le protégeant des tâches, des rayures et de l’attaque des insectes xylophages.

           Types de pose d’un plancher ancien

Le type de pose d’un plancher ancien est déterminé selon la longueur des lames     . La pose à l’anglaise est la plus fréquente, les lames sont posées en parallèles. La pose en point de Hongrie est de plus en plus répandue, les lames sont coupées en bout et assemblées suivant un angle entre 45° et 60°. Le plancher Chantilly est composé de lames courtes sous forme de panneaux entremêlées entre elles. Le plancher Versailles se caractérisent par des lames en diagonales entremêlées et dont la longueur ne dépasse pas les 120cm.