Rénovation de parquet abîmé

Le parquet est un revêtement de sol authentique, élégant et chaleureux. Il peut être installé dans toutes les pièces de la maison et contribue à la décoration d’un intérieur. Le parquet est synonyme de goût et de raffinement, mais avec le temps, il peut se détériorer et perdre de sa classe. Si votre parquet est vieux et abîmé, il est possible de le réparer. La rénovation diffère des travaux d’entretien classique, elle consiste à la remise en état du parquet. La Maison Carpentier réalise la rénovation intégrale ou partielle de votre parquet abîmé en fonction de  vos besoins. Nous nous engageons à vous rendre un parquet comme neuf en éliminant complètement toutes traces d’usure.

 

Parquet abîmé : Remplacer une lame cassée

Avant d’envisager des travaux de rénovation sur un parquet abîmé, il convient de vérifier qu’il n’y ait pas de lame cassée ou rongée par les insectes. Si une lame de parquet est cassée ou endommagée, elle doit être remplacée. Il est possible de la changer sans remplacer la totalité du parquet. La lame cassée est enlevée ou démontée avant d’insérer la nouvelle lame. La Maison Carpentier se charge du remplacement des lattes de parquet cassées sur votre parquet collé, cloué ou flottant. Après remplacement de la partie délabrée, le parquet peut être poncé.

Que faire en cas de rayure ou impact ?

Avec le temps, les passages et les différents chocs peuvent avoir des conséquences sur l’état du parquet. Le revêtement peut être rayé ou présenter des irrégularités (trous et fissures). Ces impacts doivent être réparés avant de procéder à la rénovation du parquet. L’utilisation de la pâte à bois est préconisée pour corriger les irrégularités ainsi que pour boucher les trous et les fissures. Le choix de la pâte à bois se fait en fonction de la couleur du parquet.

Rénover un parquet abîmé

Au fur et à mesure de son  utilisation, le parquet peut présenter des tâches d’usures et des tâches importantes. Un parquet abîmé ne doit pas obligatoirement être remplacé, il peut être restauré. Il est possible de redonner une seconde jeunesse à un parquet abîmé. Pour redonner du cachet à votre parquet, il est conseillé de passer par une entreprise professionnelle. La Maison Carpentier se spécialise dans la rénovation de tous types de parquet à l’exception du parquet stratifié qui n’est pas en bois.

Les étapes de rénovation d’un parquet abîmé

La rénovation d’un parquet abîmé passe par plusieurs étapes, l’essence de bois et le type de pose du parquet sont pris en compte dans le cadre de chacune de ces étapes.

  • Diagnostic du parquet

Avant de débuter la rénovation d’un parquet abîmé, un diagnostic de la situation doit être établi au préalable pour déterminer l’ampleur de l’usure du revêtement. Trous, mauvaise planéité, grincement sont des signes d’un parquet abîmé. Chaque défaut est examiné dans les moindres détails avant la rénovation.

 

 

  • Préparation de la pièce et du sol

La phase préparatoire est indispensable avant la rénovation d’un parquet abîmé. La pièce  doit être vidée de tout son mobilier, les fenêtres doivent être grandes ouvertes. Il est important que le sol soit propre, la pièce est aspirée jusque dans les moindres recoins. Des protections sont installées au niveau des plinthes.

  • Le ponçage

Le ponçage est l’étape la plus importante dans le cadre de la rénovation d’un parquet abîmé. Le ponçage du parquet est réalisé de façon homogène en 3 passages avec une ponceuse à gros grains, à grains moyens et à grains fins. Les zones les moins accessibles sont poncées avec une bordureuse. Le ponçage permet d’éliminer les tâches et les anciennes finitions. Après cette étape, on obtient un parquet propre et parfaitement uniforme.

  • Les finitions

Après le ponçage, le parquet peut revêtir plusieurs types de finitions. Vous pouvez opter pour un parquet mat et élégant, un parquet à l’aspect vieilli ou un parquet brillant et satiné pour votre intérieur. La Maison Carpentier vous propose principalement 3 types de finitions pour votre parquet :

  • La vitrification

Très répandue, la vitrification permet de protéger le parquet de toutes formes d’agressions (tâches, chocs, rayures…) sur le long terme. Il est possible d’opter pour une finition mate, brillante ou satinée. Un parquet vitrifié ne nécessite pas d’entretien spécifique, uniquement un époussetage régulier.

  • L’huilage

Les huiles appliquées sur la surface du parquet pénètrent en profondeur et le protègent contre les tâches. Cette finition offre un aspect naturel au revêtement. L’entretien du parquet huilé se fait avec du savon végétal, une nouvelle couche d’huile est à appliquer tous les 3 mois. Le parquet huilé ne supporte pas le contact avec l’eau.

  • Le cirage

La cire apporte au parquet un aspect patiné et vieilli. Cette finition nourrit  et protège le sol des tâches et des rayures.  Le cirage  doit être renouvelé tous les mois, l’entretien du parquet se fait avec un chiffon propre et sans eau.